En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Aujourd'hui, nous sommes le mercredi 26 septembre 2018 , nous fêtons les Sts Côme et Damien.
Partiellement nuageux

Périgueux et l'environnement

L’objectif environnemental n°1 de la Ville de Périgueux est de lutter contre le changement climatique. Ainsi, elle souhaite diminuer l’utilisation des énergies fossiles sur le territoire et développer au maximum l’utilisation d’énergies locales et renouvelables. 

Vers le haut

Programme d’actions en matière d’économie d’énergie

La Ville a engagé un programme pluriannuel de travaux en vue de réduire les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre de ses équipements.

Les bâtiments

Avec une facture énergétique de 1 200 000 € et une performance énergétique moyenne de 293 kW/m2/an (ce qui correspond à une classe énergétique D), le patrimoine bâti de la Ville est la priorité du programme d’économies d’énergie. Les études et travaux d’économies d’énergie sont orientés d’abord vers le remplacement progressif des équipements vétustes et l’isolation des bâtiments.

Les bâtiments les plus énergivores ont été ciblés en priorité : musée Vesunna, stade municipal, théâtre de l'Odyssée. Le but esr d’offrir un meilleur confort aux usagers pour une consommation réduite. C'est ainsi près de 2 millions d'euros qui ont été investis entre 2009 et 2014 à l’amélioration énergétique de ses équipements.
Par ailleurs, lors des projets de constructions neuves ou de restructurations importantes, l’accent est mis sur l’isolation et l’efficacité énergétique des systèmes (chauffage  / ventilation / éclairage). Ainsi, une performance énergétique supérieure à la règlementation en vigueur est toujours exigée par la Ville.

L’Eclairage public

La Ville travaille également à la réduction de ses consommations en éclairage public tout en maintenant la même qualité d’éclairement. Les sources lumineuses classiques et énergivores sont progressivement remplacées par des leds.
Les actions réalisées sur les feux de signalisation ont notamment permis de réduire de 19 % les consommations.

Par ailleurs, à l’occasion des fêtes de Noël, toutes les nouvelles illuminations installées (dans le quartier de la gare par exemple) sont réalisées à base de motifs à leds.

Les véhicules municipaux

Enfin, la Ville assure chaque année le renouvellement de son parc automobile pour permettre de réduire sensiblement les émissions de CO2 et les consommations énergétiques (carburant).
La Ville a mis à la disposition de ses agents sept vélos de service électriques (quatre à la mairie, un à la médiathèque Pierre Fanlac, un au centre culturel de la Visitation et un autre au musée Vesunna). Cette opération a permis de diminuer l’utilisation des véhicules de service thermiques pour les déplacements dans Périgueux, en privilégiant un mode de déplacement plus écologique et moins onéreux pour la collectivité.

Vers le haut

Développement des énergies renouvelables : Périgueux mise sur le bois.

Réseau de chaleur des "Deux Rives"

La Ville de Périgueux a signé avec Cofely service une délégation de service public de 25 ans portant sur la conception, le financement, la réalisation et l’exploitation du  "réseau de chaleur des Deux-rives".

voir l'avancée du projet (rubrique projets et travaux)

Vers le haut

Réseau de chaleur "l’Arche au bois"

Un autre réseau de chaleur bois est déjà en fonctionnement à Périgueux dans le quartier du Gour de l’Arche : "l’Arche au bois" chauffe depuis l’hiver 2013 les principaux équipements publics (crèche, écoles, collège, lycée, résidence OPH…) ainsi que 9 particuliers.

La chaudière bois fonctionne l’hiver avec 1800 tonnes de bois déchiqueté en provenance de la scierie Delord, située à 16 km de Saint-Astier. Une chaudière à granulés fonctionne en complément de la chaudière bois et l’été pour la production d’eau chaude sanitaire. L’autonomie du silo est de plus de 4 jours au plus fort de l’hiver.

Le réseau du Gour de l’Arche propose une réduction de la facture énergétique aux abonnés individuels de l’ordre de 10% par rapport au gaz.

Le projet en quelques chiffres :

  • chaufferie bois (plaquettes) d’une puissance de 2,5 MW
  • chaufferie d’appoint (granulés) d’une puissance de 1.5 MW
  • utilisation des chaufferies gaz existantes en secours
  • 19 sous-stations
  • 1,7 km de conduites enterrées
  • coût des travaux : 3 000 000 € HT
  • 1600 tonnes de Co2/an évitées par an : c’est autant que 170 tours du monde en avion ou  8 millions de km en voiture.
  • une économie de 5 % en moyenne / gaz pour les collectivités
  • une économie de 10 % en moyenne / gaz pour les particuliers

Un projet de développement local

  • un approvisionnement local,  soit environ 1 700 000 € HT injecté dans la filière bois locale
  • une valorisation agronomique locale des cendres : plate-forme de compostage d’AES à Saint-Paul-la-Roche
  • un recours massif aux sociétés locales lors de la phase travaux : environ 2 000 000 € HT ont été sous-traités à des sociétés locales

Actualités

RSS actualités
  • Fleurissement 2018 : la gourmandise s’invite à nouveau à Périgueux

    Publié le 25/05/2018

    Les "Saints de glace" étant passés, le plan de fleurissement commence à se déployer dans les espaces publics de la Ville. Depuis maintenant trois ans, le thème de la gourmandise se décline avec des plantations d’arbres fruitiers, de plants de légumes et des décorations originales.

  • Semaine du développement durable du 28 mai au 3 juin

    Publié le 18/05/2018

    Aux côtés de multiples partenaires, la Ville de Périgueux participe à cet évènement en organisant une dizaine de manifestations à destination du grand public autour du thème "d'un battement d'aile". Ville 4 fleurs, Périgueux souhaite avec cette manifestation valoriser sa biodiversité urbaine et notamment la biodiversité animale ailée en milieu urbain.   

  • Patrimoine arboré de la ville : un tilleul remplacé place Saint-Louis

    Publié le 22/03/2018

    À l'occasion des derniers contrôles et expertises menés par la Ville et une entreprise spécialisée, un tilleul place Saint Louis a été diagnostiqué dangereux car attaqué par un champignon xylophage. 

Vers le haut

Partager cette Page
Conception et réalisation :
Aliénor.net