En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Aujourd'hui, nous sommes le samedi 23 mars 2019 , nous fêtons les Victorien.
Partiellement nuageux

Mars, le mois des droits des femmes

Le 21/02/2019

Depuis 9 ans, la Ville de Périgueux et une vingtaine de partenaires choisissent de faire résonner la Journée internationale des Droits des Femmes sur tout le mois de mars en développant un programme riche d'animations. Expositions, stands d’information, débats, etc., sont complétés par des conférences, mais aussi des projections et des spectacles.

Tous ces rendez-vous sont l’occasion d’un rappel, parfois d’une prise de conscience, sur de nombreuses inégalités, discriminations et stéréotypes qui continuent de joncher le chemin des femmes vers leur pleine émancipation.

Télécharger le programme complet des animations au format PDF

Les animations de l'agenda du site de la Ville entrant dans le cadre de cette manifestation sont catégorisées "mois des droits des femmes".

Un fil rouge pour 2019 : les femmes migrantes

Un rapport rédigé par France terre d’asile en 2018 a mis en lumière les violences que les femmes migrantes subissent. L’absence d’hébergement et le manque d’informations sur leurs droits accentuent leur vulnérabilité et elles doivent faire face à d’importants risques d’agression, d’exploitation. Cette édition 2019 du Mois des Droits des Femmes à Périgueux souhaite leur rendre hommage.

Témoignages, expositions, conférences ponctueront ainsi le mois de mars. Le Mois des droits des femmes s’illustre aussi par la diversité de ses formes et lieux d’expression : Paddideh Poumir, née à Téhéran et formée au conservatoire de Paris fera découvrir les danses afghanes et persanes. Trois soirées projections-débats sont organisées avec Ciné’Cinéma au CGR multiplexe. Dans le cadre du festival les femmes s’en mêlent, le Sans réserve accueillera Dope Saint Jude : cette artiste du Cape Town (Le Cap) du Sud milite pour l’égalité sociale et raciale en Afrique du Sud.

Deux jours de salon : l’Ecrit des femmes

Ce fil rouge sera également au cœur des débats, rencontres et lectures du salon "l’Ecrit des femmes" organisé les 8 et 9 mars. Le Théâtre de Périgueux ouvre l’ensemble de ses espaces pour accueillir la 3e édition de "L’écrit des femmes" organisée par Femmes Solidaires - Dordogne : 2 jours de rencontres avec des éditrices, autrices, membres d’associations pour des temps de rencontres, de dédicaces, d’échanges, de lectures et de spectacles. En soirée, des spectacles sont aussi organisés au Palace. En 2017, cette initiative a été labellisée #SexismePasNotreGenre par le Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes dans le cadre du Plan d’actions et de mobilisation contre le sexisme.

Org : Femmes solidaires Dordogne en partenariat avec la Ville de Périgueux, le Grand Périgueux, le Conseil départemental de la Dordogne, Amnesty International, le Mouvement de la Paix Dordogne, le Planning familial, le Réseau d’éducation sans frontière, l’Union Départementale des Associations de solidarité avec les Travailleurs Immigrés de Dordogne, 100 pour 1 Toit et les librairies indépendantes Des livres et nous, les Bullivores, les Ruelles.

A l’origine de la manifestation

La création de cette journée est proposée pour la première fois en 1910, lors de la conférence internationale des femmes socialistes dans la continuité des mouvements de luttes ouvrières et des manifestations de femmes luttant pour le droit de vote et de meilleures conditions de travail, en Amérique du Nord et en Europe.

En décembre 1977, l’Organisation des Nations unies adopte une résolution qui proclame une "Journée des Nations unies pour les droits des femmes et la paix internationale" devant être officiée par tous les États membres n’importe quel jour de l’année, suivant leurs propres traditions historiques nationales.

Partager cette Page
Conception et réalisation :
Aliénor.net