Aujourd'hui, nous sommes le samedi 29 avril 2017 , nous fêtons les Catherine.
Partiellement nuageux

Vidéoprotection

Les objectifs de la vidéoprotection

  • Dissuader et identifier les auteurs de faits délictueux,
  • Faciliter les investigations de la police et la justice,
  • Favoriser la tranquillité des espaces publics et des Périgourdins

La vidéoprotection s’intègre dans une politique plus large de lutte contre l’insécurité. Ce dispositif complète ainsi la nouvelle organisation de la Police municipale, pour plus de proximité et d’efficacité sur le terrain, et les actions de prévention ciblées comme celles en direction des adolescents exposés à la délinquance.

Un schéma d’implantation cohérent

Le déploiement de la vidéoprotection s’effectue en 3 phases. Les phases 1 et 2 concernent l’implantation de 32 caméras (voir le plan en bas de cette page).

Les sites n’ont pas été choisis au hasard : un diagnostic sécurité a été réalisé en 2014 par le référent sûreté de la Direction départementale de la sécurité publique. Ce dernier a permis d’établir une cartographie précise des faits délictueux dans la ville, mais aussi de corroborer les bilans sur l’analyse de la délinquance présentés par les Polices nationale et municipale lors du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance de juin 2014. En croisant les résultats de ces études avec les demandes des Périgourdins, la Ville a pu établir un schéma d’implantation cohérent.

Le centre de surveillance urbain permettant le visionnage est aménagé dans les locaux de la Police municipale. Sécurisé, son accès est très réglementé comme le veut la loi.

Une législation très stricte
Soumis à l’autorisation de l’Etat, le déploiement et le fonctionnement de la vidéoprotection sur le domaine public sont très encadrés par la législation qui garantit le respect de la vie privée et des libertés individuelles. L’emplacement des caméras, la durée de conservation des images, la formation des personnes habilitées à les visionner, etc., répondent ainsi à des procédures très strictes. A titre d’exemple, les bandes enregistrées sont automatiquement effacées au bout de 15 jours.   

Télécharger la charte d'éthique de la vidéoprotection

Les phases 1 et 2 (clic pour afficher la carte au format PDF)
Partager cette Page
Conception et réalisation :
Aliénor.net