En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Aujourd'hui, nous sommes le lundi 23 juillet 2018 , nous fêtons les Brigitte.
Partiellement nuageux

Une nouvelle étape pour la ZAC de la Gare

Le 06/07/2018

Vendredi 6 juillet 2018, Antoine Audi, Maire de Périgueux, Jacques Auzou, Président du grand Périgueux, et Philippe Grall, Directeur général de l’Etablissement Public Foncier Nouvelle Aquitaine ont signé une convention opérationnelle d’action foncière pour le développement de la ZAC du Grand quartier de la gare.

Ce vaste secteur d’environ 110 hectares, soit 10 % du territoire de la commune, fait partie intégrante de l’axe "Périgueux 2000 ans d’avenir". Le pari qui est fait est celui d’une redensification du quartier en créant les conditions d’un développement économique durable et la création d’une nouvelle offre diversifiée de nouveaux logements.

Suite au diagnostic préalable et aux orientations du PLH (Programme Local d’Habitat), la convention du 6 juillet 2018 définit 7 zones d’intervention prioritaires pour constituer un volume d’opportunité foncière :

  1. Avenue Maréchal Juin / rue du Bassin
  2. Avenue du Maréchal Juin / rue du Tennis
  3. Rue Chanzy / rue Papin
  4. Site « Engie »
  5. Site « Barcometal »
  6. Site « Crown »
  7. Site « Champarnaud »

Pour permettre de créer les conditions nécessaires à l’implantation de nouveaux logements collectifs et individuels, le choix s’est porté sur une opération de renouvellement urbain à mener en concertation avec les habitants et les entreprises du territoire. L’EPF Nouvelle Aquitaine assure une veille foncière active sur ces périmètres en recherchant les opportunités d’acquisition et en préemptant chaque fois que nécessaire par délégation du droit de préemption urbain. Dans ces deux cas, il s’agira de négociation à l’amiable.  Avec la validation du projet par la Ville de Périgueux et en concertation avec le Grand Périgueux, l’EPF procèdera aux acquisitions (selon le montant prévisionnel).

Sur la durée de la convention définie sur 7 ans, près de 5 millions d’euros pourront être investis afin de permettre la construction de près de 640 logements, à court (3 ans), moyens (5/10 ans) et long terme (estimée à 20 ans). Il s'agit de recréer une véritable dynamique d’opérations de construction de logements neufs ou en réhabilitation, de commerces en rez-de-chaussée aux surfaces de planchers n’excédant pas 300 m² de bureaux

Cette revitalisation au long cours souhaite également apporter un soin particulier à l’amélioration du cadre de vie :

  • cheminements doux avec l’aménagement d’axes piétons et de pistes cyclables
  • jardins et parcs urbains
  • réfection de certaines voiries stratégiques pour le développement du quartier.
Partager cette Page
Conception et réalisation :
Aliénor.net