En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Aujourd'hui, nous sommes le lundi 23 juillet 2018 , nous fêtons les Brigitte.
Partiellement nuageux

Exposition d'Antoine Donzeaud jusqu'au 17 septembre

Le 04/07/2018

Articulée entre trois institutions (Musée d’art et d’archéologie du Périgord, Vesunna, site-musée gallo-romain et la Chapelle de la Visitation) l’exposition de l'artiste d'art contemporain Antoine Donzeaud peut se lire comme un précipité de ses obsessions...

... dérive architecturale, cut-up spatial, blockchain sentimental, meta-urbanisme digital.

Le titre de l’exposition est extrait d’une interview de l’artiste Gordon Matta Clark, célébré comme "anarchitecte" pour sa pratique du découpage de bâtiment. Mais on pourrait peutêtre aussi affilier cette exposition à une autre bâtisse, la Slow House de Diller Scofidio. Projet non réalisé, cette maison sera néanmoins une illustration prodigieuse de l’architecture comme champ d’information.Chaque institution obéit à un scénario, une fiction naturalisée par l’architecture et collectivement performée par ses occupants.

À ce titre, la pratique d’Antoine Donzeaud est comme une lente métastase, un virus se propageant dans les veines des espaces qu’il investit.

Au Musée d'art et d'archéologie du Périgord

Sa première intervention au MAAP est double : extraction et re-contextualisation. La bulle plastifiée servant jadis d’abri à l’agent d’accueil est désindexée de sa fonction administrative. Le sol recouvert de moquette poursuivra son dessein dans les courbes de ladite bulle en plexiglass. S’intéresser à la structure, aux lignes de ruptures ou de démarcations, sera aussi au coeur de son entreprise.

Les frontières délimitant les lieux d’expositions des fresques antiques sont ainsi estompées, reliées, assemblées par des mètres de bâches tendues sur des châssis. Ce faux plafond rompt une taxinomie, une séparation autoritaire des formes et des époques et s’hybride avec le bâtiment, tout en suggérant de nouvelles potentialités. Prélèvements, déplacements et reconfigurations sont aussi les procédures engagées dans la série de nouvelles vidéos d’Antoine Donzeaud.

Bribes intimes, vignettes éparses de stories Instagram, celle-ci sont soustraites à leurs devenirs intimes afin d’être exposées comme autant de produits de l’industrie contemporaine des affects.

Tarifs
Plein : 5,5 € - réduit : 3,5 € - Famille : 10 €  - Gratuit : - 6 ans / - 26 ans résidant à Périgueux. Billet jumelé Maap / Vesunna : 9 € plein tarif / 6 € tarif réduit / 20 € famille

Horaires d’ouverture
Avril / Septembre : lundi, mercredi, jeudi & vendredi  - 10 h 30 / 17 h 30 /  Samedi & dimanche : 13 h / 18 h
Fermé les mardis et jours fériés

A la Visitation

À la Visitation, plusieurs parois sont retirées, des découpes franches sont opérées sur les cloisons laissant réapparaître les détails de la Chapelle. La nef, l’autel et la porte principale originelle s’invitent furtivement dans l’espace d’exposition. Le hors-champ, l’histoire fluctuante des lieux et de leurs fonctions sont célébrés et rendus à l’état de strates. Réengagés dans l’exposition ils deviennent réceptacles à leur tour de nouvelles propositions artistiques : ici l’invitation faite aux vestons de latex de l’artiste Bianca Bondi.

Entrée libre

Horaires d’ouverture
Du lundi au samedi / 14 h - 19 h

A Vesunna

La dernière intervention est faite au musée Vesunna où un jeu d’escape-game (jeu d’énigme consistant à s’échapper d’un lieu fermé) fut démonté puis réutilisé de manière parcellaire à la Visitation.

Remis-en-scène ses ossements d’architectures servent de base à un nouveau récit. Au centre de l’estrade, trône une maison désarticulée, rendu à sa plus simple grammaire. Elle fait référence aux maisons démontables de Jean Prouvé, architecte d’après-guerre célèbre pour ses modules adaptatifs et fonctionnels. Ici, les fenêtres industrielles donnent sur des amphores et des collages de vidéo YouTube. "When you cut into the present the future leaks out" disait l’écrivain américain William Burroughs. À travers ses déplacements et ses multiples excavations, c’est peut-être dans cette région temporelle instable que se situe cette exposition.

Tarifs
Plein : 6 € - réduit : 4 € - Famille : 12 €  - Gratuit : - 6 ans / - 26 ans résidant à Périgueux. Billet jumelé Vesunna / Maap : 9 € plein tarif / 6 € tarif réduit / 20 € famille

Horaires d’ouverture

- Juillet, août : tous les jours 10 h / 19h 
- Septembre : du mardi au vendredi - 9 h 30 / 17 h 30 / Samedi, dimanche et jours fériés 10 h / 12 h 30 & 14 h 30 / 18 h

Texte de Pierre-Alexandre Mateos & Charles Teyssou

Antoine Donzeaud

Antoine Donzeaud appartient à son époque et son art le reflète. Utilisant les mediums de la peinture, la sculpture et la vidéo, il développe des installations présentant le scénario d’un subtil équilibre entre création et réinvention avec une urgente réminiscence d’une nonchalance adolescente.

Il met en place des récits, souvent ancrés dans la culture contemporaine, dépeignant sa génération et la société. Ses pièces font intervenir des gestes simples, picturaux et sculpturaux, souvent tissés d’ironie, évoluant dans un environnement mis en scène, mais toujours familier.

Diplômé de la Villa Arson à Nice, Antoine Donzeaud est aussi le fondateur et directeur du project space Exo Exo à Paris, un espace collectif et alternatif. Avec un système D et un budget autofinancé, il présente le travail de jeunes artistes dans son atelier et dans d’autres lieux d’art pour défendre la création émergente, loin de la rigidité des galeries d’art traditionnelles.

Son travail a été exposé à la Villa Arson, à la Nirox Foundation en Afrique du Sud ; au centre pour l’art et l’éducation Rupert à Vilnius en Lituanie ; dans les galeries Ashes/ Ashes aux Etats Unis, Nicodim en Roumanie et MonChéri, en Belgique.

Partager cette Page
Conception et réalisation :
Aliénor.net