En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Aujourd'hui, nous sommes le dimanche 24 juin 2018 , nous fêtons les Jean-Baptiste.
Partiellement nuageux

Campagne de stérilisation des chats errants du 25 février au 1er avril

Le 15/02/2018

Les chats seront capturés par les bénévoles de l’association SOS Chats libres avec le soutien matériel de la SPA de Périgueux, notamment dans le quartier du Gour-de-l’Arche, au Toulon et dans le quartier Saint Georges (rues Gay Lussac et du Pavillon). 

Les chats saisis seront ensuite relâchés sur les lieux de la capture, après leur identification et leur stérilisation.

  • Pour le bon fonctionnement de l'intervention, il est important de tenir les chiens en laisse et de limiter les sorties des chats domestiques.
  • Les chats saisis qui seraient immédiatement identifiés, au moyen d’un tatouage, d’un collier ou d’une puce électronique, seront aussitôt relâchés sur les lieux de la capture.

Cette campagne de stérilisation concerne uniquement la population de chats sauvages et ne se substitue en aucun cas aux obligations de chaque propriétaire. Selon l’article L212-10 du Code Rural (modifié par la Loi n°2011-525 du 17 mai 2011), l’identification par puce électronique ou tatouage des chats âgés de plus de sept mois et nés après le 1er janvier 2012 est dorénavant obligatoire.

Au-delà de cette opération ponctuelle, l’association SOS Chats libres et la SPA mènent un travail de terrain régulier. Les chats errants, une fois stérilisés, sont en effet identifiés, protégés et suivis par les bénévoles. Depuis un an, la démarche a aussi pris une nouvelle dimension. En effet, il s’agit de stabiliser cette population dans les quartiers en les sédentarisant autour d’un lieu précis. Les chats stérilisés ne causent plus de nuisances liées au rut (marquage, bagarre, miaulements) et permettent de stabiliser la population féline locale car ils continuent de protéger leur territoire en empêchant d’autres arrivants de s’installer.

Des cabanes à chat» ont ainsi été installées le long du canal et en centre-ville. Pour ce projet, le Service des bâtiments municipaux de la Ville avait proposé aux élèves en 3e année de SEGPA, 1re et 2e année CAP menuisier fabricant de l’Etablissement Régional d'Enseignement Adapté (E.R.E.A) de Trélissac de s’associer à ce projet et de réaliser les plans de ces « chatbanes ». 

En l’absence de régulation, ce type de population tend à s’accroître. Théoriquement, un couple de chats peut donner, en moins de 2 ans, plus d’une centaine de descendants. Les chats errants constituent des populations autonomes, qui ne font l’objet d’aucune identification, vaccination, ni d’aucun suivi vétérinaire et peuvent présenter un risque sanitaire pour les autres animaux domestiques. Néanmoins, ces chats des rues remplissent une fonction sanitaire en chassant et contenant les populations de rats, de souris, d’oiseaux...

Partager cette Page
Conception et réalisation :
Aliénor.net