Aujourd'hui, nous sommes le mardi 25 juillet 2017 , nous fêtons les Jacques.
Partiellement nuageux

23 juin : pose de la première pierre de la chaufferie bois du Réseau de chaleur des Deux-Rives

Le 23/06/2017

La Ville de Périgueux a démarré les travaux d’un réseau de chaleur alimenté par une chaufferie bois. L’opération vise à créer un nouveau service public écologique et compétitif pour chauffer les équipements collectifs de la ville comme les résidences privées, dans les quartiers de Bertran-de-Born, de la Cité et des Mondoux.

La chaufferie biomasse

Le projet architectural réalisé par Paul Segura est  totalement intégré au quartier Bertran-de- Born. Le bâtiment, situé boulevard Bertran-de-Born, à proximité du centre de radiothérapie, sera implanté en fond de parcelle en limite de propriété afin d’être éloigné au maximum des riverains. Il abritera la totalité des équipements techniques, les bennes à cendre, le système de filtration. Les silos de stockage sont dimensionnés pour stocker le bois nécessaire à 3 jours de chauffe en hiver. Un mur de 2,50 m de hauteur est prévu pour protéger les maisons mitoyennes.

Des matériaux durables, renouvelables et qualitatifs (acier, bois) sont associés à un traitement végétal en accord avec le bâtiment et son environnement.

Fonctionnement de la chaufferie biomasse

Elle est constituée d’une chaudière bois d’une puissance de 3,5 mégawatts, qui consommera 5 300 tonnes de bois par an (issues de plaquettes forestières et de plaquettes de scieries). Ces ressources locales sont disponibles dans un rayon de 80 kilomètres autour de Périgueux. Afin de sécuriser l’approvisionnement, ENGIE Cofely a travaillé à la structuration d’une filière bois énergie sur le territoire.

La chaleur sera produite à 87 % avec du bois-énergie. Néanmoins, Ce réseau proposera ainsi une énergie locale, renouvelable et déconnectée de l’évolution du coût des énergies fossiles. Deux chaudières gaz d’une puissance totale de 7,6 mégawatts seront utilisées en appoint lors des pics hivernaux ou en secours en cas de panne et lors des périodes de maintenance.

La chaleur sera acheminée sous forme d’eau surchauffée via un réseau de canalisations enterrées (avec un passage en encorbellement au niveau du pont Saint-Georges).

Voir le plan du réseau (format PDF)

L’eau circule en fonction de la rigueur climatique, à des températures comprises pour l’eau chaude entre 90 et 105° à l’aller et 60 à 80° au retour. Les canalisations font l’objet d’une isolation thermique permettant de limiter la perte de température entre la chaufferie et le point de livraison le plus éloigné.

La chaleur est distribuée au pied des habitations où sont aménagées des sous-stations. Au total, le réseau des deux rives comptera 35 sous-stations. Les sous-stations ne produisent ni fumée, ni poussière, ni odeur. Elles fonctionnent sans combustibles et sont sans danger pour les usagers et l’environnement (pas de risque d’incendie, ni d’explosion, etc.).

La chaufferie biomasse, boulevard Bertran-de-Born

Les travaux

Le suivi des chantiers est communiqué sur le site internet du réseau de chaleur : perigueux.reseau-chaleur.com.

Les dates sont communiquées à titre indicatif et peuvent évoluer en raison de découvertes archéologiques et/ou des conditions météorologiques

A lire également :

Partager cette Page
Conception et réalisation :
Aliénor.net