Aujourd'hui, nous sommes le jeudi 29 juin 2017 , nous fêtons les Pierre.
Orageux

3e Fête de l'Histoire du 8 au 10 juin

Le 06/06/2017

Périgueux se replonge à l’époque du Second Empire (1852-1870) à travers des escales artistiques, des conférences et des animations dans des lieux culturels et historiques associés.

Première ville d’Aquitaine à obtenir en 1987 le label Ville d’art et d’histoire créé par le ministère de la Culture et de la Communication, Périgueux organise sa troisième Fête de l’Histoire, deux ans après le succès de sa première édition imaginée sur un concept venu de Bologne, il y a une dizaine d'années.

Télécharger le programme complet au format PDF

Le Second Empire

Période de grandes mutations, le Second Empire fait souffler sur la ville de Périgueux un vent de modernité propice au développement économique, social et culturel.
Durant les deux décennies (1852–1870) où Louis Napoléon Bonaparte, neveu de Napoléon Ier, conduit les destinées de la France, sous le titre de Napoléon III, le pays se transforme plus rapidement qu’à aucune période de son histoire. La France réalise sa révolution industrielle, elle se dote de nouvelles infrastructures, et un urbanisme volontaire modifie l’architecture des villes et le mode de vie de leurs habitants.

Dès le début du XIXe siècle, Périgueux sort de son périmètre historique, s’ouvre et se transforme sous l’impulsion de l’architecte Louis Catoire : les boulevards sont tracés, des immeubles imposants sont construits. Puis avec Paul Abadie, la cathédrale Saint-Front est rénovée.  

Le Second Empire fait de Périgueux une des grandes gares d’embranchement du réseau du Paris-Orléans, avec l’inauguration du premier train Périgueux-Coutras en 1857. En 1862, les ateliers de la Compagnie d’Orléans s’installent dans la plaine du Toulon. Périgueux entre dans l’ère de l’industrialisation et devient un grand centre de travail manufacturier.
La vie socio-politique est marquée du sceau de Pierre Magne, natif de Périgueux, dans le quartier Saint-Georges, ministre des Finances et des Travaux Publics de Napoléon III.

Partager cette Page
Conception et réalisation :
Aliénor.net