Aujourd'hui, nous sommes le vendredi 28 avril 2017 , nous fêtons les Valérie.
Partiellement nuageux

Pyrale du buis, précautions d'intervention

Le 03/04/2017

Les températures douces du printemps peuvent favoriser l'apparition de la chenille de la pyrale du buis qui provoque des dégâts importants sur les arbustes en dévorant toutes leurs feuilles.

Infestés, les buis dépérissent rapidement. Pulvériser des insecticides pour enrayer son apparition est dangereux : c'est pourquoi leur utilisation est encadrée par la législation en vigueur.

Ce papillon originaire d’Asie orientale (Japon, Chine, Corée, etc.) est inoffensif pour la santé humaine.

Réglementation en vigueur et prévention des risques

Toute matière active doit être employée pour un usage précis, à une dose stricte avec un mode d’application donné. Or il n’existe pas de molécule homologuée pour la Pyrale du buis.  En outre, tout utilisateur de produits phytopharmaceutiques doit être agréé par un "CERTIPHYTO."
Il faut savoir que les produits insecticides (y compris ceux à base de Bacille de Thuringe, qui sont toutefois les moins nocifs) ne sont pas sélectifs. Ils peuvent par voie de conséquence affecter d’autres insectes avec des répercussions considérables sur leurs prédateurs. Ils ont par ailleurs des effets directs et indirects sur la santé humaine en cas d’épandage à grande échelle : irritations, troubles nerveux et respiratoires, impact sur la ressource en eau.
Aussi, il est préférable de leur choisir des méthodes plus respectueuses de l'environnement.

Des méthodes de lutte naturelles

En prévention, il est préconisé de couvrir des pieds sains d'un voile d'hivernage ou équivalent pour éviter qu'ils ne soient contaminés.
Il est conseillé de :

  • tailler et incinérer les rameaux les plus fortement touchés ;
  • secouer le buis, d’enlever les feuilles mortes tombées sous l'arbuste et de les incinérer (ce qui vous permettra de constater si votre buis est encore sous l'emprise de la pyrale.)
  • utiliser des pièges à phéromones : une hormone femelle (phéromone) attire les papillons mâles ; ainsi les femelles ne sont pas fécondées et leurs pontes ne contaminent pas de nouveaux pieds. Il est ensuite possible d'identifier les pyrales quel que soit leur stade de développement  (papillons, chenilles) et de les détruire sélectivement.

 

 

Partager cette Page
Conception et réalisation :
Aliénor.net