Aujourd'hui, nous sommes le dimanche 22 octobre 2017 , nous fêtons les Elodie.
Couvert

Une stèle pour les enfants nés sans vie

Le 12/12/2016

Samedi 10 décembre à 10 h 30, une stèle en hommage aux enfants nés sans vie a été  inaugurée au Cimetière du Nord de Périgueux. Antoine Audi, maire de Périgueux, Clothilde Philippy, et Mélanie Fabry, respectivement présidente et vice-présidente de l’association prendront tour à tour la parole avant de déposer une composition de fleurs blanches.

Perdre son bébé durant la grossesse est une épreuve physiologique et psychologique d’une extrême violence. Du fait de sa nature si particulière, le deuil qui l’accompagne peut s’avérer très compliqué.

Chaque année, on estime que 7 000 couples sont touchés en France par le deuil périnatal. La prise en compte de ces enfants perdus en cours de grossesse a fait l’objet d’une  Circulaire interministérielle du 19 juin 2009. Elle spécifie les conditions d’enregistrement à l’état civil, le devenir des corps des enfants.

Suite à la déclaration de décès, les parents peuvent décider d’organiser les obsèques ou d’opter pour la crémation à la charge de l’hôpital. Les cendres sont versées au jardin du souvenir des enfants du cimetière de Mérignac, lieu de l’incinération. L’association Périgord Etern’ailes est composée de parents ayant eu à subir cette perte. Ils ont exprimé le besoin de pouvoir se recueillir sur un lieu de plus grande proximité dans le nécessaire travail psychologique qu’elles ont à entreprendre.

Ce monument symbolique est destiné à accompagner les familles dans leur travail de deuil. Il permet aux parents et aux proches qui le souhaitent de venir se recueillir, en toute sérénité, dans un endroit spécifiquement étudié. Permettre d’identifier le bébé, de pouvoir organiser un rite d’adieu selon la volonté et la religion des parents est une épreuve importante du processus du deuil périnatal.

Plutôt qu’une inscription, l’association Périgord Etern’ailes a fait le choix d’une illustration : un papillon qui s’envole. Cet animal est symbole de transformation. Une plaque identificatoire sera possible par famille, elle sera proposée par les agents de l’état civil lors du recensement à la maternité. Les renseignements nécessaires au souvenir de l’être disparu y seront portés.  A l’approche de la période de Noël, un sapin sera déposé à côté du monument. Cette initiative se renouvèlera chaque année.

L’association Périgord Etern’ailes

Elle concentre son action sur la sensibilisation des pouvoirs publics  afin que l’ensemble des droits sociaux ouverts aux parents leurs soient attribués (livret de famille, impôts, congés maternité et paternité après 22 SA, droits retraite, choix des obsèques…), preuves irréfutables du passage de leurs enfants aux yeux de la loi et de la société.

Elle offre à tous les parents, confrontés à la fin de vie potentielle de leur tout-petit et au deuil de celui-ci, un soutien, une écoute attentionnée, des échanges via le groupe privé facebook ou lors de rencontres aux groupes de paroles collectifs.

"Toute vie achevée est une vie accomplie, de même qu'une goutte d'eau contient déjà l'océan, les vies minuscules avec leurs débuts si brefs, leur infime zénith, leur fin rapide, n'ont pas moins de sens que les longs parcours. Il faut seulement se pencher un peu pour les voir et les agrandir pour les raconter."
Françoise Chandernagor extrait du livre Le deuil périnatal, le vivre et l'accompagner
de Chantal Haussaire-Niquet

Partager cette Page
Conception et réalisation :
Aliénor.net