Aujourd'hui, nous sommes le samedi 27 mai 2017 , nous fêtons les Augustin.
Ensoleillé

Saint-Georges / les Mondoux "en mouvement"

Le 07/11/2016

Dans le cadre de l’étude urbaine "Périgueux en mouvement", des ateliers de quartier, qui ont eu lieu dans le secteur Saint-Georges / les Mondoux du 30 mars au 19 mai 2016, ont permis d’établir un diagnostic à partir duquel la Ville a élaboré un programme d’actions de 3,7 millions d’euros.

Les sens de circulation de la rue Pierre-Magne seront revus.
Les sens de circulation, notamment dans la rue Pierre-Magne, seront revus.

L’importance de ces travaux et la prise en compte du maintien des activités du quartier impliqueront un étalement des interventions sur 3 ans.
Présenté lors d’une réunion publique jeudi 27 octobre, ce projet urbain se décline sous la forme de 5 axes de projet.

1 / Organiser des projets structurants

  • Il s’agit d’optimiser l’attractivité du quartier, en confortant l’offre de services et en développant les transports alternatifs à la voiture.
  • Améliorer l’offre de services, c’est d’abord restructurer le groupe scolaire Maurice-Albe
  • C’est aussi permettre aux riverains de se raccorder au réseau de chaleur des "Deux Rives".
  • Le projet de quartier recherche aussi une bonne cohabitation des différents modes de transport et une plus grande sécurité des piétons. Cela a conduit à repenser le statut de certaines voies : sens de circulation, stationnement, plantation d’arbres et cheminement sur les trottoirs. En parallèle, un réseau de pistes cyclables sera développé : les rues de la Rivière et la rue Clédat permettront le double sens cyclable, des voies spécifiques seront aménagées le long des boulevards Stalingrad et du petit Change. La chaussée sera également recalibrée pour accueillir le réseau des bus à haut niveau de service (BHNS) mis en place par l’agglomération et le réseau péribus et le rond-point de la Laïcité sera remplacé par un carrefour à feux.

2 / Restituer la valeur historique du quartier

En dehors de l’enceinte médiévale, dans le barri Saint Georges (faubourg), les habitants formaient une communauté avec les mêmes droits, prérogatives et charges que ceux de la ville. Les noms de rue rappellent encore les métiers de faubourg (rue des tanneries, des teinturiers, des chaudronniers) et des détails architecturaux (pierre, porte en anse de panier) sont encore visibles.

La rue Magne est alors au cœur d’un projet de réaménagement plus global cherchant à concilier préservation du patrimoine architectural et valorisation des commerces. Plus de 1250 voitures empruntent cet axe chaque jour. Afin de retrouver une perspective sur le secteur de Saint Front, un nouveau plan de circulation est établi.

  • Pour limiter la circulation de transit, une chicane sera créée entre la route de Lyon et la rue de la station.
  • Pour donner du confort aux piétons, dans la séquence entre la rue Talleyrand et la rue Camille Desmoulins, les trottoirs seront élargis ; cet aménagement implique de passer la circulation en sens unique et de fixer le stationnement sur un seul côté entre la rue Talleyrand du Périgord et la rue de la station.
  • Ces aménagements permettront également de rendre plus visibles les devantures des commerces voire d’accueillir des actions commerciales (140 commerces maillent le quartier).
  • La place Faidherbe sera également retravaillée : l’offre de stationnement sera réorganisée et permettra de nouvelles plantations. Le début de la rue des Près sera désormais réservé aux piétons, des arbres seront mis en terre et des bancs installés, la voie cyclable sera prolongée jusqu’à la guinguette Barnabé. Le trottoir du pont des Barris sera élargi pour devenir une zone partagée piétons et vélos, ce qui implique de supprimer la voie tourne à gauche.

3 / Rendre plus accessibles les équipements

La Ville veut apaiser la circulation routière et sécuriser les cheminements piétons qui amènent à la crèche, aux gymnases, aux écoles, à la salle du Lux, à la bibliothèque et maison de quartier tout en limitant les nuisances pour les riverains.

Les sens de circulation seront donc revus, les trottoirs seront retravaillés pour plus de confort des piétons et l’offre de stationnement sera optimisée pour faire apparaître des places supplémentaires.

Par exemple, pour faciliter l’accès à la crèche Magne, un stationnement de proximité est imaginé avec la mise en place d’accroche-vélo à l’angle de la rue des Chaudronniers. Devant l’école Maurice-Albe, un parvis et dépose minute sont en cours d’étude.

Le cours Saint Georges, du rond-point jusqu’au centre de la communication sera redessiné afin d’optimiser le stationnement tout en sécurisant les cheminements piétons (notamment devant les commerces). Des arbres seront plantés afin de marquer ce nouvel aménagement.

4 / Pacifier l’axe Talleyrand-Périgord

Pour assurer la fluidité des déplacements, la vitesse des véhicules sera réduite par un nouveau plan de circulation.

Certaines pistes sont d’ores et déjà à l’étude. Rue Clédat, le stationnement sera fixé côté impair afin d’autoriser le double sens cyclable ; les véhicules seront donc contraints de réduire leur vitesse. Rue de la Rivière, la circulation sera mise en sens unique et le stationnement sera calé côté pair.

De nouveaux ateliers de quartier seront mis en place pour envisager avec les habitants la création de plateaux sur chaussée pour faciliter les traversées, l’élargissement de trottoirs ou encore la plantation d’arbres sur cet axe.

Un atelier sera spécifiquement dédié à la place Saint-Georges. Le parking actuel sera requalifié avec la création d’un square. Cette transformation passe par la plantation d’arbres, l’installation de nouveaux jeux permettant le développement de la motricité des enfants voire des adolescents (city-stade). Pour y accéder, un trottoir pourra être créé rue Haute-St-Georges ce qui implique une mise en sens unique de la rue et la mise en place d’un stationnement longitudinal.

5 / Affirmer les Mondoux comme un quartier-jardin

La présence de la nature en ville contribue aussi au bien-être des habitants, joue un rôle de régulation dans la qualité de l’air. Une attention particulière sera donc portée aux espaces de proximité, pour favoriser la qualité de vie à l’échelle des quartiers.

Rue Aubarède, le stationnement sera fixé afin de permettre la plantation d’arbre et deux plateaux seront créés carrefour rue de la Rivière et carrefour rue J.Macé.

Des parvis paysagers seront reconfigurés avec les Résidences de périgueux Habitat (rue Aubarède, rue Jean Macé, rue général Morand). Dès le mois de septembre 2016, des ateliers ont été mené par Périgueux Habitat avec les locataires en présence des paysagistes Etienne Roby et Estelle Briaud.

Partager cette Page
Conception et réalisation :
Aliénor.net